12 juin 2019

Couches : je réponds à 8 questions sur ce must-have des bébés !



Les couches. Ça peut sembler un sujet un peu basique quand on devient parent, on peut vite se dire que c'est pas sorcier. Et puis une nuit, vers 3h du matin, on se retrouve à se demander pour la vingtième fois comment c'est possible que ça ait ENCORE débordé. Depuis que j'ai ouvert mon blog, je reçois assez régulièrement des questions sur les couches, et ça m'étonne pas vraiment : c'est un sujet hyper important pour nos petits bouts et aussi pour nous, parents. Si on ajoute aux petites et grands misères des débordements et autres compositions la problématique du budget, on arrive facilement dans le top 3 des plus grandes inconnues quand on s'apprête à accueillir un nouvel arrivant. Alors si tu es novice ou que les couches te font un peu tourner en bourrique, cet article est fait pour toi !


  • #1 - Combien de couches prévoir par jour pour un nouveau né à la maternité ? Et combien tu en passes en moyenne pour un bébé plus grand ? 

C'est une question qui revient trèèèèèès souvent ; c'est pour cette raison que j'y réponds en premier. En même temps, si la maternité où tu as prévu d'accoucher ne les fournit pas (ça vaut le coup/coût de se renseigner), c'est une demande plus que légitime, n'est-ce pas ?Combien par jour ? Quelle taille ? Comment est-ce que ça évolue avec l'âge de bébé ?
Il faut savoir que dans les premiers jours de vie, votre nouveau-né va commencer par expulser (plus ou moins fréquemment) son méconium. C'est la fameuse "crotte d'alien", comme je l'appelle, c'est vert et un peu visqueux - ça fait pas rêver, c'est clair, mais au moins ça sent pas grand chose. D'ailleurs, le p'tit truc à savoir c'est que le premier lait de maman (le colostrum) a surtout un effet laxatif et hyper nourrissant pour que tout ce petit épisode se déroule sans encombre. Je me souviens d'ailleurs avoir changé la couche du petit coeur plusieurs fois en une heure le lendemain de sa naissance. Alors je pense qu'on peut raisonnablement partir sur 7 couches par 24h en moyenne. Donc en gros, pour un séjour de 4 jours à la maternité, un paquet de couches (40 environ) devrait suffire en te laissant assez de marge pour les gros accidents. Mais évidemment, il vous en faudra aussi pour le retour à la maison et jusqu'à l'acquisition de la propreté nocturne.



  • #2 - J'utilise quoi comme couches, à la maison ?

Si tu connais déjà Melissa, tu sais peut-être déjà qu'on a opté pour les couches LILLYDOO qu'on a découvertes avec Petit Coeur. Du coup, depuis la naissance de notre troisième, on utilise exclusivement leurs couches, nuit et jour. En revanche, puisque bébé fait beaucoup pipi en ce moment la nuit et que les nuits sont longues, on flirtait un peu trop avec les limites des couches classiques et on a eu affaire à plusieurs débordements qui réveillent bébé (et nous aussi, du coup). Alors plutôt que de nous mettre à tester 36 marques ou modèles différents, depuis quelques nuits, on utilise les couches-culottes d'apprentissage de Petit Coeur et pour le moment ça marche du tonnerre. D'ailleurs, LILLYDOO vient d'en sortir une gamme qu'on a tout juste commencé à tester, je t'en reparlerai plus en détail quand on aura assez de recul là-dessus.



  • Les couches LILLYDOO, j'en pense quoi ?

Premièrement, j'aime beaucoup la philosophie de la marque en rapport avec la composition de leurs produits (que tu peux retrouver ici) et qui se résume très bien dans cette phrase : "aussi peu que possible, autant que nécessaire". Pour obtenir des couches jetables suffisamment absorbantes, il y a un minimum d'ingrédients à utiliser, et lorsqu'il existe des alternatives écologiques, LILLYDOO a tendance à choisir cette solution. Je pense notamment à la cellulose qui est extraite de forêts gérées durablement (Label FSC). D'un autre coté, LILLYDOO s’abstient également d’ajouter à leurs couches certains ingrédients superflus, comme des parfums ou des agents blanchissants comme le chlore par exemple.





Autre chose que je trouve très importante, c'est la douceur des couches. On a testé beaucoup de marques sur le marché (pas toutes, bien entendu, mais avec 3 bébés, pas mal quand même !) et les LILLYDOO sont sans conteste les plus douces qu'on ait pu tester, avec une texture qui se rapproche vraiment du tissu ! D'ailleurs elles ne sentent pas le pétrole quand on ouvre un nouveau paquet comme d'autres marques qu'on a pu avoir auparavant. Seul bémol à cette douceur, c'est que l'extérieur n'est pas plastifié, du coup, si bébé remplit trop sa couche d'urine (ce qui nous arrive la nuit depuis quelques jours, donc), elles ne sont plus totalement étanches et peuvent commencer à en laisser passer au travers. La question est de savoir où l’on souhaite placer le curseur entre respect de la peau de bébé, douceur et respect de l’environnement et une performance absolue. Mais il est vrai qu'il s'agit de couches jetables, donc, par définition, elles ne pourront jamais être 100% écologiques.

Enfin, c'est peut-être un détail mais je trouve que les imprimés (que l'on peut choisir sur le site) sont vraiment sympa. J'ai une préférence pour les Petits Renards (comment tu as deviné ?!) et les graines de pissenlits. Melissa adore les motifs d'ancres - elle a une passion pour les imprimés marins, faut dire ! Ca peut sembler bête mais c'est plutôt cool pour faire de jolies photos même en plein été quand bébé n'est pas très habillé.



  • L'abonnement LILLYDOO - vraiment le bon plan ?

En un mot : oui. Les abonnements sont vraiment à la mode, mais pour avoir déjà dû courir au supermarché pour acheter des couches parce qu'on avait mal anticipé la consommation de couches de notre premier (bah oui, on n'était pas des professionnels à l'époque...), je peux te dire que de compter sur une livraison régulière de couches peut vraiment enlever une épine du pied ! D'ailleurs, si la taille choisie ne convient plus (après les avoir reçu chez toi), tu peux renvoyer les paquets de couches encore fermés et avancer votre prochaine livraison avec la nouvelle taille. Malin, hein ?
Il faut savoir que l'abonnement est disponible en France, Allemagne, Autriche, Suisse, Espagne, Italie et Pays-Bas. Malheureusement pas chez nous au UK, je préfère le préciser, car on nous a posé la question plusieurs fois. Mais en ce qui nous concerne on en profite car on connaît et travaille avec la marque depuis un long moment maintenant, ils font donc une petite exception pour nous ;-)



  • Bon à savoir : l’abonnement LILLYDOO est sans engagement et résiliable à tout moment. Il est aussi flexible et personnalisable puisque le site propose pas mal de choix et  que des modifications sont possibles entre chaque commande (taille, imprimés des couches - jusqu’à 6 par box), date et intervalle de livraison, ajout d’autres soins pour bébé, etc.).
  • Le kit d’essai : si tu es tenté de te faire ton propre avis, sache que LILLYDOO propose aux parents de tester 10 couches et 15 lingettes via un kit d’essai (produits offerts, seuls les frais de port sont à prendre en charge). NB par contre : Le kit conduit automatiquement à l’abonnement aux couches MAIS si les produits ne plaisent pas, les parents peuvent résilier l’abonnement avant même qu’il ait commencé (et ne seront ainsi jamais débités). C'est par ici : commander son kit d'essai

                           ==>Les couches et abonnements LILLYDOO sont à retrouver ici



  • Comment bien choisir la taille des couches pour mon bébé ?

Tout d'abord, il faut savoir que les indications sur les paquets de couches sont données à titre indicatif. Le mieux est de faire confiance à son jugement et d'aviser en fonction de la croissance de bébé pour savoir quand passer à une taille supérieure. En bref : du bon sens. D'ailleurs, pour nos 3 enfants, on avait toujours quelques paquets de couches en stock de la taille supérieure pour plus de flexibilité.


  • Quid des couches lavables ?

Sincèrement, on n'a jamais véritablement pris le temps de se pencher sur la question. On en avait jamais entendu parler pour notre premier (à part nos grands-mères qui nous parlaient de leur époque, et ça fait pas rêver, clairement !), on n'était pas du tout dans ce type de démarche pour le deuxième, et pour le troisième sincèrement on a tellement été pris dans le tourbillon que même si la question a effleuré Melissa, ni elle ni moi n'avons finalement creusé le sujet... Je suis donc totalement novice je le reconnais et n'ai donc pas spécialement d'avis à te donner ! En revanche si tu as testé ça, je suis curieux d'avoir ton avis à posteriori, parce que je me pose pas mal de questions à ce sujet du coup (est-ce que c'est pratique ou contraignant ? Est-ce vraiment si écologique ? etc.).


  • Comment éviter les "débordements" ?
Première chose, il faut veiller à ce que la couche soit correctement installée. La "collerette" autour des cuisses bien à l'extérieur, bien ajustée, et la ceinture sans pli (surtout au niveau du dos). Une petite astuce pour éviter les débordements, c'est parfois de passer à la taille supérieure un peu plus tôt. + de surface de couche = + de matière absorbante et + de matière sur l'arrière pour éviter les remontées caca-tastrophiques...
Il ne faut pas non plus hésiter à prendre une taille au-dessus pour la nuit ou carrément des couches-culotte comme on le fait pour Petit Renard en ce moment.
Une autre astuce consiste à mettre un body plus grand que la taille de bébé. Depuis presque 2 mois, Jean-Jacques (oui, j'alterne les surnoms) porte des bodys en 12 mois alors qu'il porte des vêtements en 6/9 mois. Il ne nage pas dedans puisque la coupe est très bien ajustée (bravo Petit Bateau) mais ils sont plus longs et ne compressent pas la couche par en dessous.



  • Quand passer aux couches-culotte ?

Il n'est pas nécessaire d'attendre que bébé soit en âge d'apprendre la propreté pour lui mettre ce type de couche. Quand il commence à beaucoup gigoter, la couche classique risque de bouger au niveau de la ceinture et d'être moins efficace, même si elle est élastique. Et elles sont généralement un peu plus absorbantes que les autres, ce qui, comme je l'ai dit, peut dépanner pour la nuit. Du coup, l'idée est de mettre a profit le coté "une pièce" de la ceinture pour lui assurer un confort optimal.




J'espère que mes petites astuces pourront t'aider ! Si je peux me permettre un dernier conseil : fais-toi donc une petite salade d'orteils tant que pépère (ou mémère) est installé sur sa table à langer... changer les couches ce n'est pas juste veiller à l'hygiène de bébé, c'est aussi un temps d'échange avec ton bébé que je mets toujours à profit pour les câlins et les chatouilles ;-)



Et toi, quels sont tes astuces pour les couches ?


Golden Daddy

- Post en collaboration avec LILLYDOO

5 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'était avec plaisir ! Ca fait du bien de remettre le blog un peu en service.

      Supprimer
  2. Merci pour ton retour sur les couches lyllydoo !
    J'hésite vraiment à les prendre, honnêtement question de budget, vu que les couches en Allemagne sont moins cher.
    Mais vu qu'on va peut-être quitter l'Alsace, je me pencherai sur la question une fois dans la nouvelle région =)

    En tout cas je note l'astuce des couches culottes pour la nuit, car notre petit cœur a tendance a bouger beaucoup la nuit, et parfois on a le droit aux fuites !

    Contente de te retrouver sur le blog =)

    bises

    Bénédicte

    RépondreSupprimer
  3. Salut Denis,
    De notre côté, petit Père a 3 mois et il est en couche lavable la journée depuis 2 mois (toujours jetable la nuit pour éviter de le changer en cours de nuit). Pour moi c'était une évidence et voir les couches remplir rapidement la poubelle me faisait mal au cœur le premier mois... Du coup, dès qu'il a été suffisamment dodu pour le type de couche que j'ai choisi, on a sauté le pas :) Franchement je ne regrette pas du tout. Ca me rajoute seulement 2 tournées de lessive par semaine et ensuite il faut "monter" les couches quand elles sont propres mais ça se fait bien le soir devant une petite série ;)
    Ca vaut vraiment le coup de se renseigner car ce n'est pas si contraignant qu'on peut l'imaginer. Et puis les motifs sont encore plus sympas que sur les couches lillydoo ^^

    RépondreSupprimer
  4. Elles ont l'air vraiment bien ces couches, par contre 54€ l'abonnement (hors frais de livraison éventuel) c'est un bon budget qu'il faut prendre en considération. Pourrais-tu parler dans un futur article des couches à éviter ? (ou des produits à éviter s'il ne faut pas citer de marque). On nous parle beaucoup de certaines marques comme Lillydoo mais jamais de celles vers qui il ne faut pas aller, pourtant ça serait utile car ces infos ne sont pas toujours évidentes à trouver :)

    RépondreSupprimer

L'espace des commentaires est là pour te permettre d'exprimer ton opinion sur le sujet en cours, de proposer des alternatives à mes écrits (je n'ai pas la science infuse) ou juste de faire part de ton humeur. Par contre, si tu viens ici juste pour déverser de la colère, tartiner ta "pseudo-culture" ou si tu n'es pas d'humeur à débattre intelligemment, passe ton chemin ! On est là entre potes.