13 décembre 2017

Le vin est de l'eau emplie de soleil




J'aime le vin. Depuis longtemps mais de mieux en mieux, avec passion et modération. Si au départ je ne savais pas comment le savourer à sa juste valeur, avec les années, j'ai appris à apprécier le bon vin (bah oui, je ne bois pas - plus - n'importe quoi). Tout jeune, lorsque j'avais peut-être huit ou neuf ans, je me souviens de mes parents qui, le soir au dîner, buvaient un petit verre de vin rouge à table. Je sais qu'ils pouvaient s'en passer, mais c'était rentré dans les habitudes. Je n'ai jamais vu mes parents en abuser et j'en ai conclu qu'ils savouraient ce petit verre, que c'était leur petit plaisir. Je leur posais donc des questions, pour en apprendre davantage sur leurs goûts mais aussi sur cette boisson réservée "aux grands". Quelle est leur vin préféré ? Pourquoi ? Pourquoi celui-là plutôt qu'un autre ? Pourquoi du rouge exclusivement ?


Leurs réponses ont attisé ma curiosité et mon intérêt, et j'ai gentiment patienté jusqu'au jour où j'ai pu en goûter. Ce faisant, même si je n'étais qu'un ado, j'en suis venu à admirer les oenologues qui, rien qu'en passant leur nez par dessus le verre, arrivaient à le décrire avec une précision incroyable. D'ailleurs je n'y croyais pas, à cette époque-là. Même si je ne remettais pas en question leur palais ni leur nez, percevoir des arômes de myrtille, une odeur de cuir ou d'écorce dans un vin fait à base de raisin, je trouvais ça trop bizarre, peut-être même un peu prétentieux. Moi, même si je tentais de m'intéresser un peu plus sérieusement à l'oenologie, je finissais vite par me sentir frustré de ne même pas savoir faire la différence entre un Bordeaux et un Anjou, ni comment accorder tel vin avec tel plat.




Et puis j'ai grandi, et puis je suis tombé amoureux, et puis j'ai emmené ma fiancée au restaurant. Bien souvent au restaurant, je me contentais de demander au sommelier ou au serveur ce qu'il me recommanderait. Je me fiais les yeux fermés à son avis. Finalement, le temps a passé, et au fur et à mesure de nos sorties en amoureux, on a tous les deux pris l'habitude de goûter différents vins et de nous exercer à en déterminer les différentes saveurs. Un beau jour - je ne sais plus s'il y avait une occasion particulière à cela - Melissa m'a offert le livre "Le vin pour les nuls". J'ai trouvé l'idée géniale. Je l'ai dévoré, ce livre, il a été le déclic qui m'a permis de comprendre comment est cultivé le raisin, comment on fabrique du vin, comment et pourquoi se développent tels et tels arômes selon le cépage, le sol, le travail du vigneron, la maturation... Ce livre a vraiment été une révélation, en finissant de le lire je me suis d'ailleurs dit que j'aurais bien aimé l'avoir plus tôt pour combler ma soif (hihi, jeu de mots, t'as vu) d'en savoir plus sur le vin. Maintenant, je sais qu'il n'existe pas de "bons vins", mais plutôt des vins "que j'aime". Maintenant, je sais pourquoi et comment les associer avec telle viande ou telle sauce (ou tel fromage, te dirait Melissa). Maintenant, je partage l'avis de Galilée, qui disait très justement "le vin est de l'eau emplie de soleil".




En 2014 nous avons déménagé en Alsace, où nous étions plus proche des vignes que nous ne l'avions jamais été. Et là, on a vu le coté obscur de la force - heu, de la viticulture. Le coté pesticide, uniformisation des goûts, culture intensive et non respect des rythmes de la nature. Heureusement, un des vignerons qui se trouvait de l'autre coté de notre pâté de maison m'a permis de lui poser des questions un jour où j'y emmenais le grand-père de ma femme (j'y ai aussi emmené sa mère, sa tante, sa grand-mère, son oncle...). Et j'ai compris qu'une nouvelle vague de prise de conscience commençait à animer certains viticulteurs soucieux de la qualité de leurs produits. Et comme à la maison on a toujours essayé de favoriser ce qui respecte la nature, les labels "bio" ou "biodynamique" ont sérieusement commencé à m'attirer.




J'ai une philosophie de vie, une phrase que je me répète souvent, c'est "tant qu'à faire quelque chose, autant le faire bien". Ça entretient mon coté fainéant parfois (oui parce que du coup, quand je suis pas certain de faire bien je procrastine ou je laisse tomber, j'avoue), mais ça me pousse aussi à aller au delà de la facilité et de rechercher ce qui est bon pour mon palais, mais aussi pour mes enfants et notre bonne vieille planète. Ce principe s'applique donc très bien au vin. A tarif équivalent, mieux vaut un verre de bon vin dont la production n'aura pas assailli l'environnement, qu'une demi bouteille de piquette qui va te faire mal à la tête le lendemain.



Et puis tout récemment, dans cette même veine, j'ai découvert le site PinotBleu.com. Thomas et François-Xavier (les propriétaires du site) sont des cavistes passionnés au palais affûté et défenseurs d’une viticulture durable. Bref, des connaisseurs, qui travaillent dans une démarche bio et biodynamique (entends par là le respect des rythmes de la nature - c'est très condensé, mais ça résume bien le concept) qui proposent une sélection variée juste comme il faut, ni trop de choix, ni trop peu. Comment résister ?

J'ai donc fait l'essai chez eux, je me suis préparé un coffret en choisissant parmi les vins rouge (mes préférés, on est pas blanc du tout à la maison, ni rosé ni pétillant d'ailleurs, à l'exception du Lambrusco dont on raffole totalement). Tous sont bio, et chaque fiche de produit est très détaillée. J'ai eu le sentiment d'être devant la carte d'un grand restaurant en train d'être conseillé par un sommelier au top, qui connaissait parfaitement sa cave et à qui je pouvais faire confiance.




J'ai donc choisi une bouteille d'Anjou, parce que je ne connais pas et pour avoir un vin léger et fruité. Un Bordeaux parce que c'est mon vin préféré, et un Saint-Emilion Grand Cru, parce qu'un grand cru bio pour moins de 15 €, c'est très difficile à trouver. Personnellement, je ne l'ai d'ailleurs trouvé qu'ici. J'ai aussi pris un Brouilly et un Savigny-les-Beaune 1er Cru, parce que je sais que Melissa aime ça. Et enfin un Crozes-Hermitage 100% Syrah pour diversifier un peu le coffret. Résultat de ma commande : je peux enfin diversifier un peu ma cave et déguster de très bon vins avec mes amis qui viennent manger à la maison ! Pour rappel, on vit en Angleterre et les potos qui viennent le plus souvent dîner désormais, ce sont de purs et durs British qui sont toujours un peu impatients de se voir présenter des spécialités de la gastronomie française - dont ils rafollent, c'est le moins qu'on puisse dire. Et que serait un français qui invite sans une (très) bonne bouteille ?




A titre perso, je n'hésite donc plus à commander chez Pinot Bleu pour compléter ma cave, préparer un évènement ou pour offrir. Bonus : pour finir de me convaincre, ils livrent dans toute l'Europe, en 24 heures en France et même en 1 heure si vous êtes sur Lyon. Pas mal pour les français mais aussi pour les expats, du coup ! Bref, je suis conquis par ce concept à la fois varié, savoureux, respectueux de la nature et super pratique ! Tu es amateur ou amatrice de bon vin et tu es tenté(e) toi aussi ? Ça tombe bien, j'ai le plaisir de lancer le premier concours sur mon blog ! Pour tenter de gagner ta propre commande sur le site, il suffit de remplir le formulaire ci dessous !  A noter qu'une petite surprise attend tous ceux qui auront participé ;-)





CONDITIONS DE PARTICIPATION


  • Concours ouvert aux personnes majeures dans le pays de résidence.
  • Concours ouvert à l'Europe uniquement.
  • Pour participer, il te suffit de remplir le formulaire ci-dessous
  • Le concours sera ouvert du mercredi 13 décembre 2017 au samedi 16 décembre 2017 à minuit (heure française). Le ou la gagnant(e) sera indiqués en bas de ce post le dimanche 17 décembre dans la journée.
  • Les données que vous renseignez dans ce formulaire ne seront envoyés qu'au gestionnaire du blog Golden Daddy et ne seront transmises à aucun tiers.
  • Dotation : Un bon d'achat de 80€ + la livraison gratuite valable pour l'achat d'un coffret de 6 bouteilles sur le site PinotBleu.com
  • Le gagnant sera contacté directement par email (via l'adresse mail qu'il aura fournie dans le formulaire)


*** CONCOURS TERMINÉ ***

Félicitations à Marie M, qui remporte ce concours !

***

Et toi, aimes-tu le vin ? Rouge, blanc, pétillant ?



- Post en collaboration avec Pinot Bleu
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.


Golden Daddy 

36 commentaires:

  1. Très joli article, j'ai découvert les vins bios et sans sulfites (ce qui donne mal à la tête dans les vins traditionnels) en début d'année et j'ai adoré! Découverte chez un passionné!
    Je participe au concours, je serai ravie de me faire une commande avec de bons vins que je me réjouirai de déguster dès que le pourrais!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Sandrine et merci pour ton message. Du coup, tu vois bien pourquoi je n'avais pas pu resister à la tentation...
      A bientôt

      Supprimer
  2. Merci pour ce merveilleux article. Petite je détestais l'alcool et je trouvais les grandes personnes bien bizarre d'aimer cela. Des années plus tard, j'apprécie vraiment déguster un verre de bon vin et comme toi j'ai découvert ce que j'aimais, ce qui fait souvent toute la différence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Aurore,
      C'était un plaisir de partager cette expérience. La qualité prime sur le reste, à mon sens.

      Mine de rien, je ressentais exactement la même chose que toi à propos du café. Et malheureusement, mon estomac et très difficile pour me permettre d'apprendre à l'apprécier.

      A bientôt
      Denis

      Supprimer
  3. Je suis Mélissa depuis longtemps sans être une grande bavarde dans les commentaires et du coup j'aime bien jeter un coup d'oeil à ton blog aussi!Je découvre et apprends à aimer le vin depuis quelques années seulement et bizarrement je préfère nettement le rouge! Je viens de commander "le vin pour les nuls" sur Amazon!merci pour la découverte!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello et sois la bienvenue dans les commentaires.
      J'ai une large préférence pour les rouges moi aussi, mais c'est parce que j'ai du mal avec la majorité des blancs. Ou on va dire que c'est plutôt eux qui ne m'aiment pas trop ;-)
      Du coup, j'ai aiguisé mon palais avec ce type de vin. D'autant qu'il y a des rouges qui remplacent très facilement le blanc avec certains plats. Il faut le savoir, c'est le secret.

      En tout cas, n'hésites pas à commenter, ça me fait plaisir !
      A bientôt

      Supprimer
  4. Merci pour ce super article! Et merci aussi pour le bon plan, ce site a l’air top. Je ne suis pas une super spécialiste du vin mais je te rejoins tout à fait sur le fait qu’il vaut mieux un bon verre qu’une mauvaise bouteille!

    Je participe au concours!
    À tout bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Laetitia. Merci pour tes compliments, ça me fait plaisir.
      Content de t'avoir fait découvrir ce site. Si jamais tu ne gagnes pas, tu as toujours le petit lot de consolation à la fin du concours.
      A bientôt
      Denis

      Supprimer
  5. Bonjour Denis,
    Merci pour cette découverte. J'ai tenté ma chance pour le concours ;)

    Je dois dire que je commence à peine à m'intéresser aux bonnes bouteilles, on va dire depuis à peu près un an. On ne peut pas dire que je suis passionnée mais je prends de plus en plus le temps de faire des recherches, de les sélectionner et d'en offrir. Ca me plait ! (Même si je bois très peu, on va dire un verre le week end ou un week end sur deux, une fois enceinte je suis certaine que cela va me manquer).A la maison on a commencé à adopter ce mode de vie qui dit qu'on préfère maintenant acheter moins mais mieux et on se régale bien plus !
    Bel article ! Bonne continuation. A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jessica.
      Merci pour ton partage, et je te rejoins tout à fait dans ta démarche. Continue comme ça, tu es sur la bonne voie. Pour le manque pendant la grossesse, tu demanderas à Melissa ce qu'elle en pense. 9 mois de grossesse + 9 mois d'allaitement pour chacun des pépères, ça peut créer le manque. Heureusement, par soutien, je n'en buvais pas pendant ces période la, enfin, à une ou deux exceptions près.
      Du coup, maintenant, on se régale parfois avec juste un demi verre chacun.

      La bise !

      Supprimer
  6. Bonjour

    Je suis Mélissa sur sa chaîne YouTube et je viens t atterrir sur ce magnifique article sur le vin. J ai fait une école hôtelière; et au fur et a mesure j ai appris certaines choses sur le vin et j ai appris à l apprécier . En tout cas votre phrase est tout à fait vrai : " il n y a pas de grands vins" mais c'est une question de goûts. J apprécie tout les vins en grandissant j aime de plus en plus le vin rouge, le blanc j aime essentiellement les liquoreux et les moelleux. Le rosé je l apprécie l été, mais les rose de Provence sont excellents ainsi que le rose d Anjou. Originaire de la vallée de la Loire, le meilleur pétillant c'est le vouvray. Pour ma part il est mieux que le champagne.
    En revanche, je préfère boire du vin avec un super repas, faire les accords mets et vins cela donne un petit plus a un repas qui peut ne pas être exceptionnel. Ex : une raclette ou une fondue avec un petit vin blanc sec; ça donne un petit plus.
    J ai participé au concours, mais grâce à vous j ai découvert un site super et cela me donne des idées pour des cadeaux. 😁

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello et merci pour votre message. Je suis content que ma phrase sur les grands vins ait fait écho chez vous.
      Et c'est tout à fait vrai qu'un vin peut souligner voire embellir un plat.
      Merci pour la participation au concours. Si jamais samedi vous veniez à ne pas gagner, vous avez toujours la possibilité de profiter d'une bouteille offerte pour l'achat d'un coffret et les frais de livraison offert. Je rappellerais le code dimanche à l'annonce du gagnant.

      A bientôt

      Supprimer
  7. Hey,

    Le vin quelle histoire, je n'aurai jamais cru aimer ça mais on m'a toujours dis tu verras plus tard ! Et c'est vrai, j'ai appris à aimer le rosé, puis le blanc. D'abord des vins abordables et pas forcément exquis, et mes parents m'ont fait découvrir de meilleurs vins, plus fins, alors comme toi je me suis intéressée à leurs goûts ! Cependant, je n'apprécie toujours pas le vin rouge.. Peut être plus tard !
    J'ai participé au concours car ce serait un véritable plaisir de pouvoir leur faire découvrir des vins bio et les déguster ensemble !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Fanny et merci pour ton message. Le rosé est un peu début pour la découverte des vins. Je ne cours plus après maintenant. En été, j'aime beaucoup un lambrusco bien frais avec une bonne pizza au feu de bois.

      La bise et à bientôt

      Supprimer
  8. Très bel article. Nous sommes friands de bonnes bouteilles de vin à la maison mais nous ne sommes pas assez connaisseurs malheureusement pour ne pas se faire avoir :).
    J'ai participé au concours, ce serait un plaisir de pouvoir tester leur site et surtout... de déguster de bons vins !
    Merci !
    Johanna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Johanna et merci pour ton message.
      Dans ton cas, je te recommande vivement le livre "le vin pour les nuls". Il m'a complètement décoincé sur les choix et du coup, quand je suis allé sur le site, je savais ou j'allais et comment j'allais composer mon panier. Et ensuite, c'est l'expérience qui fera le reste.
      A tout bientôt
      Denis

      Supprimer
  9. Un grand merci pour cet article ! J'ai grandi à Bordeaux et le vin a toujours été pour ma famille et moi même une passion. Un de mes moments préférés de la semaine est le dimanche, lorsque je descends dans ma cave, à la recherche de "la" bouteille qui saura combler mes attentes et celles de ma famille pour accompagner un poulet (autre petite tradition française et familiale qui se marie à la perfection avec un bon Bordeaux ou un vin californien, d'après mes goûts). Cet article met en avant la biodinamie et les vins biologiques que je connais moins bien, bien qu'étant convaincue qu'il vaut mieux dépenser 30 ou 50 euros dans une bonne bouteille, qu'acheter plusieurs piquettes pour la même somme au supermarché.
    C'est un réel plaisir de te lire et d'apprendre grâce à ton blog que je prends plaisir à découvrir un peu plus chaque semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Marine. Oh les beaux souvenirs de repas en famille !
      Merci pour ton commentaire et à bientôt

      Supprimer
  10. Comme toi, le vin a toujours attisé ma curiosité. Petite, je piquais les bouchons des bouteilles que je têtais, ce qui faisait beaucoup rire ma famille qui, soit dit en passant, avait un peu peur pour mon avenir... Mais je ne suis pas devenue une accro pour autant ! Héhé. J'ai toujours vécu dans des villes oú le vin était presque une religion, Bordeaux notamment. Et j'avoue que j'ai pris goût aux soirées vin/fromage/charcuterie, j'ai d'ailleurs remarqué que mon palais se faisait de plus en plus au vin rouge, enfin, au bon vin rouge :). Même s'il m'est toujours un peu difficile de choisir une bonne bouteille, je crois que je m'améliore. Merci pour tes articles, c'est toujours un régale de te lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Romane,
      Merci pour ton message, ton partage et tes encouragements.
      A bientôt

      Supprimer
  11. Bonjour ! J'apprécie beaucoup l'article et le concour associé, comme beaucoup je suppose je te suis grâce à Melissa ... et cette article MERCI, je ne connaissais pas ce site qui est une jolie découverte ! Bon parlons juste un peu vin ...en alsace je suis une grande fan du domaine Loew qui travaille en biodynamie avec des vins exceptionnelles je sais pas si vous avez eu l'occasion de gouter ces petites pépites ! j'ai eu l'occasion grâce a mon travail de visité quelques chai très sympathique avec des petits producteurs travaillant en bio avec des vins top et qui tiennent la route !!! il y a énormément de préjuger sur les vins bio ou sur la biodynamie alors vraiment MERCI ça fait du bien de voir quelqu'un de positif face a ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Laura,
      Je ne connais pas le domaine Loew, j'étais surtout du coté de Turckheim et Wintzenheim chez Josmeyer. Ce sont eux qui m'ont parlé la première fois de biodynamie et de culture bio. Mais leurs tarifs n'étaient pas vraiment aguichant même s'ils font partis des rares producteurs de blanc que j'apprécie. On les retrouve notamment dans des grandes tables comme le Buerehiesel à Strasbourg.
      Et sinon, plus abordable en terme de tarif et avec un pinot noir en vieille vigne exquis, il y a Armand Hurst à Turckheim qui s'est converti au biodynamique l'année dernière. Il devrait commencer à vendre sa production cette année.
      Merci pour ton message et le partage,
      A bientôt
      Denis

      Supprimer
  12. Merci pour ce joli concours ��
    J’allaite pour le moment mais un ou deux petits verres de rouge seront plus que nécessaires pour me consoler quand ça sera terminé ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, bon courage pour l'allaitement. Tu en es à combien de temps ?

      Supprimer
  13. Très jolie concours golden dady ;).
    Grande amatrice de blanc, j'ai appris à aimer le rouge au fur et à mesure des années. Et je peux dire que je l'apprécie de plus en plus. J'ai, je pense, eu une bonne éducation des mes parents niveau vin car je connaissais cas-y totalité des vins que tu nous as présenté. Il est rare que je commente des postes, mais comment résister à un si jolie concours �� bisous et continue sur ta lancer ton blog est super.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Juliane pour le message et les encouragements. Et félicitations pour avoir reconnu les vins de ma sélection ;-)

      Supprimer
  14. Encore un article super sympa, plein de bonne infos, je ne connaissais pas du tout ce site. D'ailleurs, je n'y connais pas grand chose en vin. Ma spécialité est plutôt le champagne. (C'est ça d'être née à Reims, je baigne dedans depuis toujours).
    Et c'est vrai qu'au restaurant, en général j'adore prendre un blanc ou un rosé. Car c'est vrai que le rouge ne m'attire vraiment pas ! Mais pour avoir fait un petit tour sur le site Pinot bleu, il y en a quelques un qui pourrait bien me tenter hihi !

    Continues comme ça, c'est top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, et lequel en particulier te tenterais ? Je n'y connais pas grand chose en vin blanc à l'exception de certains alsaciens, comme je le disais à Laura quelques commentaires plus haut. Mais c'est plus délicat pour moi de choisir du blanc puisque s'il ne me convient pas, je risque la crise de goutte dans les articulations des mains. Le pire est le blanc de savoie, trop acide pour moi. Mais certains muscat ou gewurtzraminer peuvent très bien passer. A suivre.
      En tout cas, merci pour ton commentaire et à bientôt

      Supprimer
    2. Le Languedoc blanc me tenterai bien à vrai dire, j'adore ces vins blancs sucrés comme il faut ! Oh oui, les muscats ne m'en parlent pas, j'en raffole ahah ! Et je te comprend si malencontreusement je tombe sur un blanc trop acide, je passe mon tour..
      A très bientôt :)

      Supprimer
  15. Coucou Denis,
    Alors moi je n'ai jamais vraiment aimé le vin et on m'a souvent bassiné "Alors quand est-ce que tu te mets au vin" "Tu ne bois pas de vin ?!?" Genre c'est grave.
    Et puis petit à petit, là, il y a peu, vers mes 34 ans je dirais, j'ai gouté un peu de vin blanc sucré. Mais c'est tout. Sinon je me retrouve sous la table.
    J'ai auparavant pris une cuite avec du champagne alors maintenant avant de boire, c'est une cuillère d'huile d'olive que j'avale pour réduire les dégats.
    hihi !
    Bises
    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sophie,
      Il n'y a pas de honte à ne pas boire de vin, bien au contraire. D'ailleurs, quand on invite avec Melissa, on commence par demander SI nos invités boivent de l'alcool avant de demander QUOI boire. Mais malheureusement, certaines personnes doivent considérer que c'est une étape obligatoire, comme si l'oenologie faisait parti d'un rite initiatique vers l'âge adulte.
      M'enfin, l'essentiel est de savoir ce qu'on aime et de ne pas (trop) se laisser influencer par les autres.

      La bise et à bientôt
      Denis

      Supprimer
    2. Coucou Denis,
      Ah ça je suis tout à fait d'accord avec toi et vous faites bien. Mais malheureusement, on pourrait croire que ce n'est pas encore dans les moeurs.
      Bise
      So

      Supprimer
  16. Bonjour Denis, premièrement merci pour ce concours et puis comme toi j'ai toujours vu mes parents et mes grands-parents boire du vin rouge à table le soir, c'était un petit rituel j'ai donc goûter du vin au biberon Ahah et oui! Mais bon on apprécie le vin qu'en grandissant et pour ma part le vin rouge n'est pas ce que je préfère, ni le rosé qui me rend les zygomatiques tout frétillant! Rien ne vaut un bon verre de blanc pour moi, que ce soit à table ou a l'apéro, ça me rappelle mon enfance avec les repas de famille et les bons apéros entre amis!
    Encore merci pour ce concours, bonne soirée bizzz :)

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Dénis,

    Je suis contente que tu te sois mis à bloguer et de suivre un avis d’homme sur différents thèmes (car oui je suis Mélissa depuis quelques années et j’adore sa façon d’ecrire que ce soit sur son blog ou dans ses deux romans).
    Merci pour ce concours qui serait un super cadeau pour mon mari, un vrai adepte de vin rouge.

    Bon week-end à vous en famille (pareil pour nous avec deux enfants aussi nés en 2012 et 2015).

    Mélanie

    RépondreSupprimer
  18. Hello,
    Super article! Je me suis toujours dis que j’aimerais connaître le vin et le découvrir et j’avoue que votre article m’a conforté dans cette idée!! Je ne connaissais pas le site Pinot bleu et je suis très contente de l’avoir découvert merci!
    Un régal de vous lire tout comme c’est un régal de lire les articles de votre femme.
    Bonne continuation et bonnes fêtes de fin d’année.

    Tatiana

    RépondreSupprimer
  19. Merci merci beaucoup !!!! Bonnes fêtes de Noël à vous quatre. Profitez bien de ces quelques semaines de vacances...

    RépondreSupprimer

L'espace des commentaires est là pour te permettre d'exprimer ton opinion sur le sujet en cours, de proposer des alternatives à mes écrits (je n'ai pas la science infuse) ou juste de faire part de ton humeur. Par contre, si tu viens ici juste pour déverser de la colère, tartiner ta "pseudo-culture" ou si tu n'es pas d'humeur à débattre intelligemment, passe ton chemin ! On est là entre potes.